An empirical method for setting toxicity reference values for sensitising effects after dermal exposure - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Risques & Santé Year : 2008

An empirical method for setting toxicity reference values for sensitising effects after dermal exposure

Proposition d'une méthode empirique de construction de valeurs toxicologiques de référence pour des effets sensibilisants après une exposition cutanée

(1) , (1) , (1)
1

Abstract

The dermal exposure route is not taken into account in most health risk assessments conducted in France today for the protection of the general population. No dermal value is proposed by any of the 6 organizations that establish recognized health toxicity reference values (HTRV). Similarly, no method has been developed to quantify effects after dermal exposure in the workplace. Only a "skin notation" gives information on possible cutaneous absorption of the agent. It thus appears useful to explore methods for taking the dermal exposure route into account and particularly to develop a method for deriving HTRVs for dermal exposure. A review of the literature focused on empirical approaches (by determining adjustment factors, modelling excluded) to the dermal route is highly complex and many factors influence it. The quantification of sensitising effects after skin exposure has been studied, however, in the field of cosmetics. The method we propose to derive HTRVs for sensitising effects induced by skin exposure is based on 2 studies of cosmetics. It provides only an initial approach, because it concerns only one type of effect and skin exposure. Because of the complexity of the dermal route and the influence of numerous factors, the choice of uncertainty factors remains difficult and will require further discussion as knowledge progresses, especially data provided by the increasing number of modelling approaches. As part of the implementation of the REACH regulations, new cutaneous tests will be developed, and new substances will be tested, thus providing new data and expanding the method proposed to several other effects induced by dermal exposure.
Actuellement, en France, l'exposition cutanée n'est généralement pas prise en compte dans les évaluations du risque sanitaire pour protéger la population générale. Parmi les six organismes reconnus pour élaborer des valeurs toxicologiques de référence (VTR), aucun n'en propose pour une exposition cutanée. De même, dans le milieu professionnel, aucune méthode n'est vraiment développée pour quantifier les effets induits après une exposition cutanée. Seule la " notation peau " est utilisée \; elle renseigne sur le potentiel d'absorption de la substance. Ainsi, il apparaît intéressant de travailler sur la prise en compte de la voie cutanée dans les évaluations de risque sanitaire et particulièrement sur l'élaboration d'une méthode de construction de VTR pour une exposition cutanée. Un travail de revue bibliographique portant spécifiquement sur les approches empiriques par détermination de facteurs d'ajustement a permis de mettre en évidence la complexité et le nombre important desdits facteurs influençant la voie cutanée. En revanche, l'existence de travaux menés dans le milieu de la cosmétique et ayant pour sujet la quantification des effets sensibilisants après une exposition cutanée permet d'ores et déjà un travail sur l'élaboration d'une méthode de construction de VTR ad hoc. La méthode ainsi proposée est une première approche car elle ne concerne qu'un type d'effet et l'exposition de la peau. De plus, en raison de l'ensemble des éléments influençant la réponse cutanée et la complexité de cette voie, le choix des facteurs d'incertitude reste délicat et sera, sans doute, à rediscuter au fur et à mesure de l'évolution des connaissances, en particulier celles relatives aux approches par modélisation qui se multiplient. Enfin, dans le cadre de la réglementation REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals), de nouveaux tests cutanés seront développés et menés sur de nouvelles substances, ce qui permettra d'obtenir de nouvelles données et d'élargir la méthode proposée aux autres effets induits par la voie cutanée.
Not file

Dates and versions

ineris-00963122 , version 1 (21-03-2014)

Identifiers

Cite

Blandine Doornaert, Lydie Duchene, Céline Boudet. Proposition d'une méthode empirique de construction de valeurs toxicologiques de référence pour des effets sensibilisants après une exposition cutanée. Environnement, Risques & Santé, 2008, 7 (4), pp.285-292. ⟨10.1684/ers.2008.0156⟩. ⟨ineris-00963122⟩

Collections

INERIS
89 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More