Human exposition to bisphenol A : an environmental risk factor of metabolic disorders and cardiovascular diseases - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Médecine & Longévité Year : 2011

Human exposition to bisphenol A : an environmental risk factor of metabolic disorders and cardiovascular diseases

L'exposition humaine au bisphénol A : un facteur de risque environnemental des maladies métaboliques et cardiovasculaires

(1) , (2) , (3)
1
2
3

Abstract

The role of environmental factors in the dramatic progression of metabolic diseases (obesity, diabetes, metabolic syndrome) is indisputable. Besides the well-known identified factors (dietary energetic imbalance, physical inactivity, psychosocial conditions), it is now recognized that pollutants found in food belonging to the class of endocrine disruptors (bisphenol A, pesticides, PCB, phthalates...) contribute to the development of metabolic diseases. In this review, we shall present how bisphenol A, one of the most widespread pollutants present in our food and found in at least 95% of the population, affects the endocrine system responsible for regulating metabolic processes. We shall show that bisphenol A does not follow the conventional standards of cytotoxicity thanks to the back-up of epidemiological and experimental studies. Indeed, BPA acts at very low doses, well below the current acceptable daily intake (50 micro g/kg body mass/day), and does not follow the traditional dose-response dynamic of classic toxic molecules. Its ability to act during the gestational period may induce the development of metabolic disturbances in offspring that will appear later in life, predisposing to obesity and diabetes. Recent data obtained on the role of bisphenol A on the activation of various receptors independent of the oestrogen receptor and on epigenetic alterations transmitted to the subsequent generations may account for the alteration of the endocrine/hormonal system regulating glucose homeostasis and thus lead to metabolic disorders during adolescence or adulthood. On the grounds of the precautionary principle, the recent knowledge on the toxicity of bisphenol A should be taken into consideration by the institutional health agencies to revise the current daily exposure dose in order to drastically reduce human exposure, especially in pregnant women, newborns and young children.
Le rôle des facteurs environnementaux dans la progression dramatique des troubles métaboliques (syndrome métabolique, diabète type II, obésité) est incontestable. Aux facteurs environnementaux déjà identifiés (déséquilibre énergétique nutritionnel, sédentarité, facteurs psychosociaux), s'ajoutent désormais les polluants de la catégorie des perturbateurs endocriniens (PE) présents dans l'alimentation (bisphénol A, phtalates, pesticides, PCB). Nous exposerons dans cette revue les résultats des études décrivant les altérations métaboliques induites par le bisphénol A, un des PE le plus répandu dans notre alimentation et imprégnant plus de 95 % de la population, et ce, depuis plusieurs dizaines d'années. Nous verrons, études épidémiologiques et expérimentales à l'appui, comment le bisphénol A ne suit pas les standards classiques de la cytotoxicité. Il agit en effet à de très faibles doses, largement en dessous de la dose journalière admissible actuellement en vigueur (50 micro g/kg/j), sans suivre une relation linéaire dose/effet, et exerce des effets délétères à des périodes critiques du développement foetal et postnatal conduisant à l'âge adulte à des troubles métaboliques qui prédisposent au syndrome métabolique, au surpoids et au diabète. Les récentes données acquises sur le rôle du bisphénol A sur l'activation de certains récepteurs indépendants des récepteurs aux estrogènes et sur certaines modifications épigénétiques transmises à la descendance lors de la gestation pourraient rendre compte des troubles métaboliques se développant à l'âge adulte. Les connaissances récentes sur la toxicité du bisphénol A doivent, au titre du principe de précaution, alerter les agences sanitaires sur une révision drastique des normes d'exposition de ce polluant afin de protéger efficacement la population, en particulier les cibles particulièrement sensibles (femmes enceintes, nouveau-nés, jeunes enfants).
Not file

Dates and versions

ineris-00963294 , version 1 (21-03-2014)

Identifiers

Cite

G. Nalbone, André Cicolella, S. Laot-Cabon. L'exposition humaine au bisphénol A : un facteur de risque environnemental des maladies métaboliques et cardiovasculaires. Médecine & Longévité, 2011, 3 (1), pp.42-51. ⟨10.1016/j.mlong.2011.01.002⟩. ⟨ineris-00963294⟩

Collections

INERIS
125 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More