Le Bisphénol A, une approche difficile, quelques éléments de compréhension - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Pollution Atmosphérique : climat, santé, société Year : 2012

Le Bisphénol A, une approche difficile, quelques éléments de compréhension

, , , (1)
1
Philippe Richard
  • Function : Author
Brigitte Simonot
  • Function : Author
Jérémy Coquart

Abstract

Bisphenol A (BPA) is a ubiquitous disruptor. It has been shown, that after exposure during gestation, BPA can induce several chronic diseases (cancer, reproductive troubles, behavioral troubles, diabetes and obesity). The aim of the study was to analyze whether eviction from BPA sources in food could diminish population exposure. 48 volunteers have given urinary samples before and after a one week eviction. The population impregnation levels are significantly high, as 87.5 % of the studied population, which corroborates other biomonitoring surveys. Contrary to all expectations, such a decrease following food withdrawal has not been systematically achieved. Several hypotheses have been cited to account for this result ant to more specifically account for the numerous other possible sources of poisoning. It is therefore essential that BPA levels should be clearly indicated on all products containing the substance with an aim to identifying the best way of securing withdrawal for the population, pending enforcement of October 12, 2011 law banning BPA in plastic food packagings.
Le Bisphénol A (BPA) est un perturbateur endocrinien ubiquitaire, dont il a été démontré qu'il peut induire, principalement à la suite d'une exposition pendant la gestation, plusieurs types de maladies chroniques (cancer, troubles de la reproduction, troubles du comportement, diabète et obésité). L'objectif de l'étude était de déterminer si l'éviction des principales sources alimentaires de Bisphénol A diminuait l'imprégnation d'une population. Un groupe de 48 volontaires a fait l'objet d'un dosage urinaire avant et après une semaine d'éviction des sources identifiées. Le taux d'imprégnation de la population est très élevé puisque 87,5 % de la population étudiée est imprégnée, ce qui corrobore d'autres études. Contre toute attente, la diminution après éviction alimentaire n'a pas été systématiquement obtenue. Plusieurs hypothèses sont évoquées pour expliquer ce résultat et en particulier les nombreuses autres sources possibles d'intoxication. Il apparaît indispensable que la présence de Bisphénol A soit clairement indiquée sur tous les produits en contenant afin de permettre à la population une meilleure éviction en attendant que la loi du 12 octobre 2011 interdisant le BPA dans les emballages alimentaires ne prenne effet.
Not file

Dates and versions

ineris-00963425 , version 1 (21-03-2014)

Identifiers

Cite

Philippe Richard, Brigitte Simonot, Jérémy Coquart, André Cicolella. Le Bisphénol A, une approche difficile, quelques éléments de compréhension. Pollution Atmosphérique : climat, santé, société, 2012, 215, pp.203-210. ⟨ineris-00963425⟩

Collections

INERIS
71 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More