L'induction et les fréquences intermédiaires - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2010

L'induction et les fréquences intermédiaires

(1) , (2)
1
2

Abstract

L'induction, pour le public, est un nouveau mode de cuisson qui se développe de plus en plus. Avec une plaque à induction, il y a moins de risques de se brûler après retrait de l'ustensile, car la surface de la plaque reste presque froide, seulement chauffée par la casserole elle-même. Les plaques à induction sont très attractives à plusieurs titres: tout comme le gaz, elles n'ont pas d'inertie thermique et lorsque l'on coupe l'alimentation électrique, la chauffe cesse immédiatement. Il n'y a pas d'émission de chaleur ailleurs que dans la casserole, de fait leur rendement énergétique, situé entre 80 % et 90 %, est excellent. Le principe de cette technologie est fondé sur les courants de Foucault, qui sont des courants électriques créés dans une masse conductrice soit par la variation au cours du temps d'un champ magnétique extérieur traversant ce milieu, soit par un déplacement de cette masse dans un champ magnétique constant.
Not file

Dates and versions

ineris-00969425 , version 1 (02-04-2014)

Identifiers

Cite

Martine Souques, René de Seze. L'induction et les fréquences intermédiaires. PERRIN, A. ; SOUQUES, M. Champs électromagnétiques, environnement et santé, Springer. Paris, pp.57-67, 2010. ⟨ineris-00969425⟩

Collections

INERIS EDF
53 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More