Evaluation du risque lié à la sensibilité au choc mécanique faible des matières énergétiques peu sensibles - épreuve au mouton de choc de 30 kg

Résumé : Lorsqu'un resultat de sensibilite au choc est donne pour une matiere energetique, il convient d'en connaitre la signification si l'on veut en faire une exploitation pratique ou le comparer ä d'autres obtenus par la meme methode ou suivant une methode differente. A cet egard, les differentes methodes existantes pour determiner la sensibilite au choc mecanique faible sont loin de foumir des resultats equivalents et il arrive que le classement par ordre de sensibilite des memes matteres relativement ä l'une ou l'autre methode d'essai puisse comporter des inversions. L'epreuve au mouton de choc de 30 kg est presentee ici. Une analyse comparative des resultats qu'elle permet d'obtenir par rapport ä d'autres epreuves est conduite en vue de mettre en evidence les parametres originaux et importants de l'epreuve. II apparait principalement que la sensibilite au choc n'est pas seulement une caracteristique "intrinseque" de la substance eprouvee mais que, pour une meme substance, celle-ci depend tres largement de la forme physique sous laquelle eile est eprouvee. Ceci constitue une premiere limite des methodes d'essai pour lesquelles une modification importante de la presentation physique de la matiere est necessaire pour la conduite de l'epreuve. Par ailleurs, l'appreciation du risque implique que soient connus deux facteurs : le danger, lie au mode de decomposition de la matiere, et la probabilite de reaction correspondante de cette matiere, liee ä sä sensibilite vis-ä-vis de l'agression consideree. A cet egard, les methodes qui donnern seulement une reponse par "oui" ou "non" ("go"/"no go"), sans que l'on sache vis-ä-vis de quel mode de decomposition, ne permettent pas une appreciation correcte du risque lie ä une agression par choc mecanique faible. L'epreuve au mouton de choc de 30 kg permet, quant ä eile, de distinguer la reaction locale, la combustion, la deflagration violente ou la detonation, ce qui presente un avantage pour l'essai des matieres "peu sensibles", lesquelles sont en fait congues dans l'objectif de reduire la probabilite de reaction violente en cas d'agression. On souligne en particulier son interet vis-ä-vis du classement (transport, stockage) des matieres energetiques.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-00969618
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:31:37 PM
Last modification on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:31:37 PM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-00969618, version 1
  • INERIS : PU-1993-026

Collections

Citation

Christian Michot, J.P. Blanc. Evaluation du risque lié à la sensibilité au choc mécanique faible des matières énergétiques peu sensibles - épreuve au mouton de choc de 30 kg. 24. International Annual Conference on ICT, Jun 1993, Karlsruhe, Allemagne. pp.30-1 à 30-13. ⟨ineris-00969618⟩

Share

Metrics

Record views

120