Le risque en génie civil : le cas des chocs violents

Résumé : L'évolution de l'activité humaine et industrielle accroît les risques existants et en engendre de nouveaux. Parmi ceux-ci, les chocs et les explosions, particulièrement violents, ont certes de grandes conséquences mais leur occurrence est relativement faible. Même si l'action de prévention est logiquement prioritaire, l'analyse du risque comporte l'étude de l'aléa et de la vulnérabilité. En s'appuyant sur une typologie des accidents, les méthodes d'évaluation du risque, et donc de quantification de l'effet d'une explosion, ainsi que d'évaluation de la vulnérabilité sont présentées. L'accent est mis sur le rôle joué par la structure de génie civil sur l'importance des effets sur l'environnement d'un accident. Il est montré que la conception même de l'ouvrage agit sur l'importance de l'action, notamment suite au confinement que la structure peut opposer à la décharge de l'explosion. Dans le cas particulier des silos, on aborde des questions que l'analyste de risques doit se poser quant à l'effet d'une éventuelle explosion.
keyword : STRUCTURE
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-00969750
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:31:51 PM
Last modification on : Sunday, November 10, 2019 - 6:58:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-00969750, version 1
  • INERIS : PU-2000-057

Collections

Citation

Patrice Bailly, Guy Mavrothalassitis. Le risque en génie civil : le cas des chocs violents. Colloque "Risque et génie civil", Nov 2000, Paris, France. ⟨ineris-00969750⟩

Share

Metrics

Record views

85