Explosion implicating wood dust in industry : review and commentary

Résumé : Afin de caractériser l'exposition des travailleurs au risque d'explosion des ATEX (atmosphères explosives) formées par des poussières de bois en suspension dans l'air, nous nous sommes appuyés sur la base de données des accidents industriels ARIA du BARPI (Bureau d'Analyse des Risques et Pollutions Industrielles, Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable). Cette étude s'est consacrée exclusivement aux cas d'explosion de poussières de bois. Dans ce cadre, une trentaine d'accidents illustratifs ont été relevés. Ces explosions se sont produites, pour une majorité d'entre elles, au cours des dix dernières années en France. Il en ressort que les entreprises les plus touchées appartiennent à la branche d'activité " fabrication de panneaux de bois " ; celles-ci comptent près des deux tiers des explosions recensées. Dans la grande majorité des cas, ces explosions sont suivies d'un incendie. Les conséquences humaines de ces accidents apparaissent comme relativement lourdes. En effet, au moins un travailleur est touché gravement dans un tiers des cas, et mortellement dans près de 10 %. Nous constatons de plus que dans près d'un cas sur cinq, l'explosion est un accident secondaire faisant suite à un incendie ou à une première explosion sans conséquences. Cette explosion secondaire est alors provoquée par les opérations d'extinction elles-mêmes, durant lesquelles les travailleurs sont particulièrement exposés. Ces explosions secondaires sont la cause de la moitié des décès et du quart des blessures graves recensées, du fait d'effets thermiques directs ou de chutes de hauteur lors de l'inflammation. Ceci est confirmé par l'étude des circonstances des explosions. En effet, la mise en suspension de poussières de bois au cours d'opérations d'extinction d'un feu couvant est incriminée dans plus de la moitié des cas pour lesquels la cause de la formation d'une ATEX est identifiée. Ceci se produit en particulier lors de l'ouverture d'un accès à une capacité, d'une tentative de vidange d'une capacité ou de la projection d'un agent extincteur. Lorsque la formation de l'ATEX est associée au fonctionnement normal des installations, comme dans le cas de la mise en oeuvre d'un système de captage des poussières de bois, les sources d'inflammation en cause, lorsque celles-ci ont pu être identifiées, sont souvent liées à des particules incandescentes résultant de frottements mécaniques, à un feu couvant non détecté ou non correctement éteint, ou encore à un phénomène d'auto-échauffement d'un dépôt de poussière dont l'épaisseur dépasse la dimension critique à la température de mise en oeuvre. Quelques cas sont également liés à des travaux par points chauds. Cette étude met en évidence l'intérêt de la prévention technique de la formation des ATEX d'une part et de l'occurrence des sources d'inflammation d'autre part, ainsi que des mesures organisationnelles telles que l'information et la formation des travailleurs exposés, dans des conditions de fonctionnement normal des installations comme en cas d'incident. Par ailleurs, il est à noter que la prise en compte du risque d'explosion des poussières de bois permet d'assurer l'absence de conséquences significatives pour l'entreprise dans près de la moitié des accidents étudiés.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-00970137
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:41:55 PM
Last modification on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:41:55 PM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-00970137, version 1
  • INERIS : EN-2006-249

Collections

Citation

Agnès Janes, Jacques Chaineaux. Explosion implicating wood dust in industry : review and commentary. International Congress Wood Dust "Challenges for occupational risk assessment and management", Oct 2006, Strasbourg, France. ⟨ineris-00970137⟩

Share

Metrics

Record views

67