Développement d'une méthode SPE/LC/MS/MS pour l'analyse de 32 composés (métabolites de BTEX, pesticides et métabolites associés) dans le méconium

Résumé : Le méconium se forme dans le colon du foetus autour de la 13ème semaine de gestation et s'accumule jusqu'à la naissance. Il est expulsé par le nouveau-né généralement dans les 24 à 48h suivant la naissance. C'est une matrice complexe (contenant eau, lipides, protéines, cheveux infantiles, acides biliaires...) qui commence à être utilisée pour quantifier le degré d'exposition des foetus aux xénobiotiques. Elle présente l'avantage d'intégrer les expositions sur plusieurs mois comparativement à l'urine et au sang qui ne donnent des indications que sur des expositions à court terme. Cette matrice est actuellement étudiée dans le cadre du projet PHRC " PENEW " pour le dosage des métabolites de BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène, xylène), de pesticides (pyréthrinoïdes, organophosphorés...) et des métabolites associés. Toutes ces molécules sont susceptibles d'avoir un impact sur la santé. Le but global de cette étude est de déterminer si ces différents composés jouent un rôle dans de nombreuses malformations chez les foetus exposés. Un développement analytique a été effectué par SPE/LC/MS/MS (Solid Phase Extraction/Liquid Chromatography coupled to Tandem Mass Spectrometry) pour la détection et le dosage de ces molécules dans le méconium. Les effets de matrice dus au méconium sont importants en raison de ses propriétés physico-chimiques très particulières et doivent être pris en considération dans le choix de la cartouche SPE. Une évaluation de son impact lors de l'analyse par LC/MS/MS a permis de mesurer la perte de signal spectrométrique après purification sur différentes phases SPE par infusion combinée à la LC/MS/MS. Des études de rendements d'extraction dans la matrice ont été réalisées pour déterminer le choix des cartouches SPE (C18 ; mode mixte : échange d'anions/C18, échange de cations/C18...). La méthode chromatographique a également été optimisée par des essais sur cinq colonnes LC (type phase inverse et en mode Hilic) de propriétés variées afin de couvrir la large gamme de polarité des composés considérés. L'utilisation de deux méthodes LC/MS/MS optimisées (avec des colonnes RP-Amide et Hilic) permet l'analyse de 32 molécules dans la matrice avec des performances en termes de gamme de linéarité et de limites de quantification satisfaisantes (de l'ordre de 10 ng/g de méconium).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-00971190
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:59:12 PM
Last modification on : Wednesday, April 2, 2014 - 3:59:12 PM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-00971190, version 1
  • INERIS : EN-2013-210

Collections

Citation

Marie Meyer-Monath, Karine Tack, Isabelle Morel, Deirdre Cabooter, François Lestremau. Développement d'une méthode SPE/LC/MS/MS pour l'analyse de 32 composés (métabolites de BTEX, pesticides et métabolites associés) dans le méconium. Congrès de l'Association Francophone des Sciences Séparatives (SEP 2013), Jun 2013, Paris, France. ⟨ineris-00971190⟩

Share

Metrics

Record views

444