Le retour d'expérience

Résumé : Dans l'avant propos de l'Archipel du danger, G.Y. Kervern et P. Rubise écrivent que "depuis le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 et la polémique qui s'ensuit entre Voltaire et Rousseau sur la place de l'homme et de Dieu dans les catastrophes, l'homme s'est déclaré "Responsable du danger" passant donc d'un fatalisme résigné à un volontarisme moderne ouvrant la voie à la maîtrise du danger". Malgré des efforts croissants pour maîtriser le danger dont témoigne le développement de ces différentes sciences du danger -les cindyniques- dont nous avons eu des exemples variés pendant ces 3 jours, "l'être humain, conscient de ses limites, a rangé au placard le romantisme du zéro-risque et reconnaît même sportivement le besoin d'un certain danger pour se sentir exister". C'est au coeur de ce débat, entre la volonté de l'homme de maîtriser le danger et les limites de l'être humain , limites individuelles et collectives à le contrôler, qu'apparaît en toute évidence l'intérêt du "retour d'expérience" qu'on pourrait définir ainsi.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-00971841
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Thursday, April 3, 2014 - 1:31:54 PM
Last modification on : Friday, April 4, 2014 - 2:40:30 PM
Long-term archiving on : Thursday, July 3, 2014 - 12:06:24 PM

File

1992-009a_hal.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : ineris-00971841, version 1
  • INERIS : PU-1992-009a

Collections

Citation

Michel Turpin, Jean-François Raffoux, Jean-Philippe Pineau. Le retour d'expérience. Séminaire européen sur "les sciences du danger", Jan 1992, Cannes, France. ⟨ineris-00971841⟩

Share

Metrics

Record views

115

Files downloads

394