Benzo[a]pyrene (B[a]P) derivate characterisation in air and in laboratory - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2010

Benzo[a]pyrene (B[a]P) derivate characterisation in air and in laboratory

Caractérisation des dérives du benzo[a]pyrène (B[a]P) en atmosphère réelle et en laboratoire

(1, 2) , (1) , (2) , (2)
1
2

Abstract

Polycyclic Aromatic Hydrocarbons (PAH) are emitted by all the combustion sources and are present in both the particulate and the gas phases. Since they are potentially carcinogenic and/or mutagenic they have been widely studied. Benzo[a]pyrene (B[a]P) have been chosen as a tracer for PAH because of his toxicity. It is mostly present in the particular phase (90%). Very reactive, it can be oxidized to form nitrated and oxygenated by-products which can be more toxic than B[a]P itself. These reactions can occur in the air and/or on the sampling support. The purpose of this work is to determine the major place of reaction, to identify the oxidizing species responsible for these degradations and by-products formation, for a better B[a]P quantification. Field campaign and reactor tests will allow to identify the reaction products and oxidants, to determine the major place of degradation, to improve B[a]P monitoring. Analytical and sampling methods will be described. The analysis of filters sampled with an impactor will be presented.
Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) sont des composés émis sous forme gazeuse et particulaire, lors de combustions incomplètes. Ces composés potentiellement cancérigènes et/ou mutagènes sont réglementés. C'est le benzo[a]pyrène (B[a]P) qui a été choisi comme traceur pour cette famille de composé par la IVème directive fille européenne (2004/107/CE), en raison de sa forte toxicité. Ce composé qui est présent à plus de 90% en phase particulaire est très réactif. Il peut réagir avec la plupart des oxydants gazeux pour former des composés nitrés et oxygénés qui peuvent potentiellement être plus toxiques que le B[a]P lui-même. Ces réactions peuvent avoir lieu dans l'air (en amont du prélèvement) et/ou sur le support de prélèvement. Le but de l'étude est de déterminer le lieu de réaction majoritaire, puis d'identifier les espèces oxydantes responsables de ces dégradations, ainsi que les produits formés, afin de proposer des solutions permettant de mieux quantifier le B[a]P. Pour cela, une étude de terrain couplée à des tests en réacteur permettront dans un premier temps, d'identifier les produits de réactions et les oxydants, puis de déterminer le lieu majoritaire de dégradation. La méthode analytique, ainsi que les méthodes de prélèvements seront décrits. Les résultats présentés sont issus de filtres prélevés avec un impacteur en cascade.
Fichier principal
Vignette du fichier
2010-016_hal.pdf (282.82 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

ineris-00973550 , version 1 (04-04-2014)

Identifiers

Cite

Johany Ringuet, Eva Leoz-Garziandia, Hélène Budzinski, Eric Villenave. Benzo[a]pyrene (B[a]P) derivate characterisation in air and in laboratory. 25. Congrès Français sur les Aérosols (CFA 2010), Jan 2010, Paris, France. pp.NC. ⟨ineris-00973550⟩
76 View
148 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More