Impact des opérations de prélèvements en plan d'eau sur la variabilité des résultats d'analyses des pesticides

Résumé : La qualité et la maîtrise des données acquises dans le cadre de la directive 2000/60/CE [1] ont une importance capitale non seulement pour comparer des résultats à des valeurs seuils mais également pour identifier avec un degré de confiance suffisant les tendances à la hausse des concentrations en polluants. Les notions de comparabilité des données et d'estimation des incertitudes de mesure sont maintenant assez largement abordées par les laboratoires à travers notamment la participation aux campagnes d'essais d'aptitude. De telles campagnes prenant en compte les aspects liés au prélèvement sont pour l'instant encore rares. Un essai a été organisé le 22 et 23 juin 2010, sur le lac de Paladru (Isère), dans le cadre du programme de travail AQUAREF. Il s'agit d'un essai collaboratif sur l'échantillonnage en plan d'eau. Les paramètres chimiques de l'essai étaient les anions et les cations majeurs, deux pesticides (atrazine et terbutylazine) et leurs métabolites (désethylatrazine, désethylterbutylazine). 10 équipes de préleveurs ont participé à cet essai. Ils ont été sélectionnés en partenariat avec les agences de l'eau, en donnant priorité aux préleveurs travaillant dans le cadre du réseau de surveillance des plans d'eau. Durant les deux jours de l'essai, ils ont réalisé, selon leur procédure habituelle, des prélèvements en double en vue d'analyser les paramètres chimiques ci-dessus. Les effets liés au flaconnage, au transport, à la conservation et à l'analyse ont été minimisés (opérateur unique : INERIS) afin de mieux caractériser les effets liés au "terrain". Les échantillons ont été analysés par injection en direct sur extraction phase solide en ligne couplée à une chromatographie liquide avec un détecteur de spectrométrie de masse/masse (LC/SPE on line/MS/MS), marque Waters TQD. Dans le cadre de cet essai, les valeurs quantifiées en désethylatrazine et en désethylterbutylazine sont très faibles et voisines des limites de quantification. Par contre l'atrazine et la terbutylazine n'ont pas été détectés dans les échantillons. L'incertitude globale (échantillonnage + analyse) pour la désethylatrazine est relativement faible, de l'ordre de 20%, quelque soit le type de prélèvement réalisé. Par contre, pour la désethylterbutylazine elle est plus importante pour le prélèvement intégré (39,2%). Pour ces deux substances, la part de l'incertitude " échantillonnage " est prépondérante par rapport à celle de l'incertitude analytique pour le prélèvement intégré. Il apparaît nécessaire d'élaborer des prescriptions techniques synthétisant les bonnes pratiques à mettre en place pour les opérations de prélèvement afin d'harmoniser les pratiques et d'améliorer la comparabilité des données au niveau national sur ces paramètres.
Type de document :
Communication dans un congrès
41. Congrès du Groupe Français des Pesticides (GFP) "Les pesticides : de la recherche à la gestion des bassins versants", May 2011, Orléans, France
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-00973617
Contributeur : Gestionnaire Civs <>
Soumis le : vendredi 4 avril 2014 - 14:11:57
Dernière modification le : vendredi 4 avril 2014 - 14:11:57
Document(s) archivé(s) le : vendredi 4 juillet 2014 - 12:27:58

Fichier

2011-164_hal.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : ineris-00973617, version 1
  • INERIS : EN-2011-164

Collections

Citation

Fabrizio Botta, Olivier Diago, Jean-Pierre Blanquet, Eva Leoz, Anne Morin, et al.. Impact des opérations de prélèvements en plan d'eau sur la variabilité des résultats d'analyses des pesticides. 41. Congrès du Groupe Français des Pesticides (GFP) "Les pesticides : de la recherche à la gestion des bassins versants", May 2011, Orléans, France. 〈ineris-00973617〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

105

Téléchargements de fichiers

490