Transferts de COV du sol vers l’air : impacts modélisés ou mesurés dans les gaz du sol et l’air. Guide méthodologique FLUXOBAT - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2014

Transferts de COV du sol vers l’air : impacts modélisés ou mesurés dans les gaz du sol et l’air. Guide méthodologique FLUXOBAT

(1) , (2) , (2) , (1)
1
2

Abstract

En présence de pollutions volatiles dans les sols, la connaissance des concentrations dans les gaz du sol peut permettre de répondre à plusieurs objectifs (localisation de zone source, délimitation de panaches, évaluation des transferts vers l’air des bâtiments, etc.). Associé à des contraintes temporelles ou financières, les diagnostics réalisés reposent souvent sur un nombre restreint d’ouvrages et de campagnes. La question de la représentativité des mesures au regard de l’objectif recherché se pose alors. La variabilité temporelle et spatiale des concentrations dans les gaz du sol mesurées sur un site atelier dans le cadre du projet FLUXOBAT [1] atteint plusieurs ordres de grandeurs. Ces travaux pointent la nécessité d’une attention particulière au dimensionnement des campagnes de mesures (localisation x,y,z, période de mesure et périodicité) qui soit adapté à la problématique et à l’exploitation qui sera faite des données mesurées. Ils illustrent enfin la nécessité de disposer des paramètres d’influence pour l’interprétation des mesures. Pour les besoins de la reconversion des sites, les mesures dans les gaz du sol, sont souvent exploitées pour évaluer de manière prédictive les concentrations futures dans l’air intérieur et ainsi définir en fonction du besoin les mesures de gestion à mettre en oeuvre [2], [3]. Parmi les outils de modélisations des transferts du sol vers l’air intérieur pouvant être déployés, différentes approches ont été appliquées au site atelier FLUXOBAT [1] (facteur d’atténuation, modèles analytiques 1D, modèles numériques) dans l’objectif de préciser si elles peuvent restituer les mesures et de mettre en évidence les intérêts et limites de chaque approche. Il ressort des écarts modérés (facteur 3) sur l’estimation des concentrations sous la dalle de l’atelier tandis que les concentrations dans l’air intérieur modélisées s’avèrent plus disparates en lien avec la typologie du soubassement et les paramètres de transfert de la dalle considérés. Ces travaux montrent que le choix d’un outil de calcul dépend avant tout de l’objectif de la modélisation (discrimination des situations problématiques, évaluation des concentrations d’exposition, dimensionnement des mesures de gestion), du soubassement du bâtiment ainsi que toutes ses caractéristiques et de son environnement immédiat.
Fichier principal
Vignette du fichier
2014-346_post-print.pdf (546.36 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

ineris-01852048 , version 1 (31-07-2018)

Identifiers

  • HAL Id : ineris-01852048 , version 1

Cite

Sylvie Traverse, Corinne Hulot, Karen Perronnet, Juliette Chastanet. Transferts de COV du sol vers l’air : impacts modélisés ou mesurés dans les gaz du sol et l’air. Guide méthodologique FLUXOBAT. 3. Rencontres nationales de la recherche sur les sites et sols pollués, Nov 2014, Paris, France. ⟨ineris-01852048⟩

Collections

INERIS
40 View
55 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More