La biosurvellance active basée sur l'épinoche trois épines : optimisation et étude de cas

Résumé : Les stratégies de biosurveillance active ont maintes fois été utilisées dans les milieux aquatiques avec divers organismes tels que les gammares, les bivalves ou encore les poissons. Elles présentent la particularité de pouvoir exposer à une pollution environnementale des organismes calibrés et dont les antécédents sont bien connus, sans nécessairement avoir à les retrouver sur les sites étudiés. Cependant, malgré les avantages de cette approche (contrôle des paramètres biotiques et abiotiques), il peut être pertinent de vérifier la plasticité des organismes face à de l'encagement. Afin de limiter les erreurs d'interprétation, les effets des contraintes liées à l'encagement doivent être caractérisés. Plusieurs études basées sur l'épinoche à trois épines (Gasterosteus aculeatus) ont ainsi été réalisées afin d'évaluer l'impact de certains de ces facteurs sur une batterie de biomarqueurs représentative de plusieurs fonctions biologiques (système immunitaire inné, système antioxydant et de détoxification, paramètres énergétiques, transmission synaptique). Les premiers travaux ont porté sur les effets de la densité de poissons par cage et le transport des organismes avant et après l'encagement [2]. Les résultats ont montré qu'une densité élevée (> 2,31 kg/m3 ) et le transport induisaient un stress oxydatif caractérisé par une surproduction d'espèces réactives de l'oxygène ainsi qu'une stimulation du système antioxydant. À la suite de cette étude, d'autres facteurs tels que le confinement et la restriction d'accès à la nourriture ont été investigués. Les résultats ont montré que le confinement impactait peu les biomarqueurs étudiés. En revanche, cette contrainte a semblé accentuer les effets néfastes de la restriction alimentaire, surtout pendant la période de reproduction (printemps-été). En dehors de cette période, la plupart des biomarqueurs n'ont pas été impactés par la limitation d'accès à la nourriture. L'ensemble de ces travaux a permis de préciser les conditions d'encagement des épinoches en vue de leur utilisation en biosurveillance. La démarche a ensuite été déployée in situ en aval d'une station d'épuration (Sacy-le-Grand, Oise) afin d'évaluer, en particulier, l'effet de la mise en place d'un système de lagunage. Les épinoches encagées en entrée de lagunage ont présenté une inhibition du système immunitaire inné ainsi qu'une augmentation de certains paramètres liés au stress oxydant. Cet impact de l'effluent de STEP était atténué en sortie de lagunage, mettant en évidence l'effet bénéfique de cette installation.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-01853205
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Thursday, August 2, 2018 - 3:34:23 PM
Last modification on : Wednesday, March 27, 2019 - 10:58:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-01853205, version 1

Citation

Audrey Catteau, Antoine Le Guernic, Adrien Marchand, Younes Hani, Olivier Palluel, et al.. La biosurvellance active basée sur l'épinoche trois épines : optimisation et étude de cas. Colloque de la Société Française d'Ecotoxicologie Fondamentale et Appliquée (SEFA), Jun 2018, Montpellier, France. pp.11. ⟨ineris-01853205⟩

Share

Metrics

Record views

29