Comparaison de différentes approches pour l’analyse multi-résidus d’une large gamme de polluants organiques dans les milieux aquatiques

Résumé : Il est maintenant avéré que les contaminants présents dans les milieux aquatiques peuvent être toxiques à l’état de traces voire d’ultra traces. Il est donc important de développer des méthodes d’analyse performantes et sensibles pouvant atteindre ces niveaux de concentration. Dans cette optique, les techniques chromatographiques couplées à la spectrométrie de masse (GC-MS et LC-MS/MS) sont généralement utilisées pour les polluants organiques.Quand on s’intéresse à ces derniers on est confronté à une gamme de composés qui possèdent des propriétés physico-chimiques diverses et variées (d’apolaires à très polaires). Ainsi, développer une analyse simultanée pour toutes ces molécules représente un challenge analytique. L’injection en mode direct de l’échantillon a pour avantage d’introduire la totalité de l’échantillon dans le système analytique. Cependant, ce procédé ne permet pas souvent d’atteindre les seuils de détection recherchés (du µg/L au pg/L). Ainsi, des techniques de pré-concentration et de purification doivent être employées. L’extraction sur phase solide (SPE) est la méthode la plus couramment utilisée. Néanmoins, actuellement, aucune phase ne permet de retenir des composés sur une large gamme de polarité. De ce fait, plusieurs phases d’extraction offrant des interactions spécifiques avec les composés d’intérêt doivent être utilisées, ceci impliquant un temps de préparation, d’extraction et de traitement de données très important. Pour réduire ces délais, un système d’extraction sur phase solide automatisée (SPE online) couplée à la LC-MS/MS a été étudié. L’objectif de ce travail a été d’évaluer les performances de la méthode d’extraction SPE online dans une optique d’analyse multi-résidus à un niveau de traces. Ce procédé analytique a été comparé aux performances obtenues avec le mode d’injection directe de l’échantillon en s’affranchissant de l’étape de préconcentration. Une liste de 64 composés modèles de polluants couramment retrouvés dans les milieux aquatiques a été utilisée. Deux phases SPE ont été testées : la première est une cartouche possédant une phase inverse couramment utilisée (Oasis HLB). La seconde est une cartouche multicouche (Oasis HLB/Strata-X-AW/Strata-X-CW/Isolute ENV +) possédant plusieurs types de phase (inverse, anionique et cationique).Une attention particulière a été portée sur les composés polaires. Les effets matriciels ont été évalués avec des tests effectués sur une eau pure, une eau de source (Evian) et une eau de rivière (Oise). Ce travail a ainsi permis de définir les avantages et les limites des différentes cartouches étudiées dans les différentes matrices.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-01853444
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Friday, August 3, 2018 - 1:18:00 PM
Last modification on : Tuesday, October 29, 2019 - 3:42:17 PM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-01853444, version 1

Collections

Citation

Daniel Leonco, François Lestremau, Patrick Pardon, Marie-Hélène Devier, Hélène Budzinski. Comparaison de différentes approches pour l’analyse multi-résidus d’une large gamme de polluants organiques dans les milieux aquatiques. 12. Congrès Francophone sur les Sciences Séparatives et les couplages de l'AFSEP (SEP 2017), Mar 2017, Paris, France. ⟨ineris-01853444⟩

Share

Metrics

Record views

23