Utilisation des immunomarqueurs cellulaires non-spécifiques dans le contrôle d’enquête

Résumé : La demande croissante par les citoyens et les organisations environnementales d’une législation concernant les usages de l’eau et la réduction des pollutions est liée à une prise de conscience grandissante de la valeur des écosystèmes en tant que système d’alerte précoce pour la santé de l’Homme. Dans ce contexte, la directive cadre sur l’eau (DCE) du 23 octobre 2000 définit, au niveau européen, un cadre pour la gestion et la protection des eaux par grand bassin hydrographique avec une perspective de développement durable et d’atteinte rapide du bon état écologique et chimique (dernière échéance en 2027). Néanmoins, la réglementation actuelle, s’adressant pour l’essentiel aux pollutions et aux effets écologiques, ne reflète qu’une dégradation a posteriori et souffre d’un manque de prédictivité. En complément de ces méthodes conventionnelles, d’autres approches basées sur les mécanismes d’action des polluants permettent une évaluation plus précoce et plus explicative de l’impact de la contamination sur les organismes. En effet, les contaminants sont susceptibles de causer, directement ou indirectement, des effets nuisibles sur les principaux systèmes physiologiques comprenant les systèmes endocriniens, reproducteurs, nerveux et immunitaires. Ceci a pour conséquence la remise en cause de leur croissance, de leur reproduction, voire de leur survie. Parmi l’ensemble des biomarqueurs existant, l’étude du système immunitaire non spécifique apparait comme de plus en plus pertinente dans l’analyse du risque environnemental. Tout en étant sensible aux faibles doses en contaminants, le système immunitaire revêt une pertinence écologique forte du fait de son importance dans la résistance vis-à-vis des maladies. Afin de promouvoir les immunomarqueurs en tant qu’outils utilisables pour la surveillance des masses d’eau, différents exemples de contrôle d’enquête les intégrant seront évoqués.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-01853542
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Friday, August 3, 2018 - 2:02:24 PM
Last modification on : Wednesday, March 27, 2019 - 10:58:06 AM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-01853542, version 1

Citation

Anne Bado-Nilles, Jean-Marc Porcher. Utilisation des immunomarqueurs cellulaires non-spécifiques dans le contrôle d’enquête. 3. Colloque International Francophone en Environnement et Santé, Oct 2017, Dunkerque, France. ⟨ineris-01853542⟩

Share

Metrics

Record views

16