Déterminants lointains et proches de la pollution atmosphérique - Ineris - Institut national de l'environnement industriel et des risques Access content directly
Journal Articles Environnement, Risques & Santé Year : 2017

Distant and near-by determinants of air pollution

Déterminants lointains et proches de la pollution atmosphérique

Abstract

Air pollution is one of the most sensitive issues of our time, due to its proven impacts on health and the environment. Paradoxically, it is also governed by the strictest regulations in Europe. Legislation on emission caps and ambient air concentrations are bearing fruit, as trends over the past 20 years show an overall improvement, but they also show that much remains to be done to limit the harmful effects, particularly on health, as effectively as possible. For the legislator, the difficulty lies in determining the right scope of action for the biggest impact and in introducing the most appropriate management actions. Depending on the pollutants in question, which may be governed by different chemistry-transport processes, industry-specific measures may prevail over local management actions, and international collaboration will have to increase. It is therefore important to understand and correctly qualify air pollution events (both background pollution and occasional episodes), to determine what actions to take and especially to avoid decisions that might prove counterproductive (concerning costeffectiveness and communication to the public). Our review of the current knowledge therefore aims to contribute to the debate on the best management strategies to choose to combat air pollution and limit as far as possible the exposure of people and ecosystems.
La pollution atmosphérique est l’un des enjeux les plus sensibles du moment, du fait de ses impacts sanitaires et environnementaux avérés. Paradoxalement, il s’agit aussi d’une question pour laquelle le dispositif réglementaire est le mieux organisé en Europe. Les législations sur les plafonds d’émissions et les concentrations dans l’air ambiant portent leurs fruits, puisque les tendances depuis les vingt dernières années montrent globalement une amélioration, mais également que beaucoup reste à faire pour limiter encore les effets néfastes, en particulier sur la santé. Pour le législateur, la difficulté est la détermination du périmètre d’action pertinent, qui permettra de bénéficier des impacts maximaux, pour la mise en place de mesures de gestion. En fonction des polluants ciblés, qui sont régis par des processus de chimie-transport différents, il s’agira de donner un poids plus ou moins important aux mesures sectorielles par rapport aux mesures de gestion locale, et de développer la collaboration internationale. Il est donc important de comprendre et de qualifier correctement les phénomènes de pollution atmosphérique (pollutions de fond comme situations d’épisodes ponctuels), pour définir les bons leviers d’action et surtout éviter les décisions qui pourraient s’avérer contre-productives (du point de vue coût-efficacité, comme du point de vue de la communication au public). Nous proposons donc un état des lieux des connaissances permettant de contribuer à la réflexion sur l’optimisation des choix de stratégies de gestion de lutte contre la pollution atmosphérique, pour limiter de la façon la plus efficace l’exposition des citoyens et des écosystèmes.
Not file

Dates and versions

ineris-01853567 , version 1 (03-08-2018)

Identifiers

Cite

Augustin Colette, Laurence Rouil. Déterminants lointains et proches de la pollution atmosphérique. Environnement, Risques & Santé, 2017, 16 (4), pp.359-364. ⟨10.1684/ers.2017.1039⟩. ⟨ineris-01853567⟩

Collections

INERIS
30 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More