Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Démonstration de la contribution majeure du bisphénol A à l’activité oestrogénique d’un lixiviat de décharge par la mise en oeuvre d’une méthodologie dirigée par les effets

Abstract : Depuis des années, l‘identification des molécules responsables des perturbations endocriniennes repré-sente un réel enjeu environnemental, sanitaire et sociétal. De nombreuses études se focalisent sur les stations d’épuration comme vecteurs de perturbateurs endocriniens vers le milieu aquatique. Cependant, une attention bien moindre est accordée aux installations de stockage des déchets qui sont pourtant le réceptacle final de nombreux produits manufacturés et par conséquent de dizaine de milliers de molécules organiques. Ces sites sont propices à la formation d’effluents très complexes nommés lixiviats qui résultent de la percolation d’eau au travers des mas-sifs de déchets. Les lixiviats de déchets sont notamment connus pour être riches en contaminants organiques di-vers dont certains ont un caractère oestrogénique. Ces effluents bruts peuvent potentiellement engendrer une con-tamination du milieu naturel, et en particulier des eaux souterraines, en cas de rupture des membranes d’étanchéi-té ou de transferts diffusifs à travers ces dernières. D'autre part une contamination des eaux de surface est égale-ment possible si les procédés de traitement des lixiviats mis en oeuvre avant rejet dans le milieu naturel ne sont pas totalement efficaces vis-à-vis des polluants présents dans les lixiviats. Différentes directives européennes im-posent donc un suivi d’un certain nombre de molécules afin de mieux maitriser la contamination de ces effluents et, par conséquent, des impacts environnementaux et sanitaires associés. Cependant le choix des molécules à rechercher représente un véritable challenge. En effet, la complexité de ces matrices et le nombre réduit de composés recherchés en analyse chimique de routine, rendent difficile une identification des composés responsables de l’oestrogénicité de ces effluents. Dans ce contexte, les méthodes dites bio-analytiques, comme l’analyse dirigée par les effets (EDA), pourraient représenter des outils de choix pour identifier les composés actifs au sein de ces mélanges environnementaux. Le premier objectif de cette étude a été d’évaluer la présence de composés oestrogéniques dans des lixi-viats de déchets à différentes phases de traitement (non traité, aéré et traité par charbon actif ou osmose inverse) et donc l’efficacité de ces traitements à abattre les molécules oestrogéniques. Le second objectif a été d’utiliser une analyse dirigée par les effets pour identifier les composés actifs au sein du lixiviat ayant engendré la plus forte induction oestrogénique (260 ng-EEQ/L). Le fractionnement de cet ex-trait a permis d’isoler quatre fractions actives. Une fraction (fraction 15) explique à elle seule plus de 80 % de l’acti-vité de l’ensemble des fractions combinées. L’injection d’une solution contenant différents composés étalons a mis en évidence l’élution en fraction 15 d’un composé à la fois connu pour être présent dans les lixiviats et capable d’induire des effets oestrogéniques : le bisphénol A. Enfin, des analyses en LC-MS/MS ont permis de quantifier respectivement 3,5 et 0,25 mg de bisphénol A dans les F15 et F16. Ce composé explique à lui seul 88% de l’activi-té oestrogénique globale. La mise en oeuvre d’une méthodologie dirigée par les effets tend donc à indiquer que le bisphenol A issus principalement de la dégradation de certains plastiques, représente le principal contributeur à l’activité oestrogénique du lixiviat étudié.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal-ineris.archives-ouvertes.fr/ineris-01854263
Contributor : Gestionnaire Civs <>
Submitted on : Monday, August 6, 2018 - 3:38:55 PM
Last modification on : Tuesday, October 29, 2019 - 3:42:17 PM

Identifiers

  • HAL Id : ineris-01854263, version 1

Collections

Citation

Laura Fuster, Karyn Le Menach, Marie-Hélène Devier, Nicolas Creusot, Patrick Mazellier, et al.. Démonstration de la contribution majeure du bisphénol A à l’activité oestrogénique d’un lixiviat de décharge par la mise en oeuvre d’une méthodologie dirigée par les effets. Colloque ARET 2016 "Plastiques: quels enjeux pour demain ? Pollution physico-chimique et impacts environnementaux et sanitaires", Jun 2016, Valence, France. pp.18. ⟨ineris-01854263⟩

Share

Metrics

Record views

54