Quels effets du confinement sur la qualité de l’air : retour sur le printemps 2020 - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Risques & Santé Year : 2021

The effects of lockdown on air quality: a look back at spring 2020

Quels effets du confinement sur la qualité de l’air : retour sur le printemps 2020

Abstract

This article presents an analysis of the impact on air quality of lockdown measures implemented throughout Europe for nearly two months in spring 2020 to combat the Covid-19 health crisis. These measures have resulted in a drastic and unprecedented reduction in nitrogen dioxide emissions, mainly emitted by road traffic. Several European teams have conducted studies with the same objective, but with possibly different methods. Here, we applied two approaches based on the implementation of the CHIMERE chemistry-transport model to France and to Europe. One is based on the use of air quality simulations in which measurement data from in-situ monitoring networks are adjusted to correspond closely to observations. The other interprets emission reduction scenarios typical of lockdown measures. The advantages and disadvantages of each are discussed. However, they lead to conclusions that are consistent with each other, and with most of the studies identified on the subject: lockdown naturally decreased nitrogen dioxide concentrations by up to 60% in all large European cities. These studies make it possible to set an upper limit of these levels which will be difficult to lower. On the other hand, the levels of particulate matter, which is influenced by sources other than road traffic and by complex physicochemical phenomena, decreased less and followed a different curve, as the lockdown effect was felt a few days later. These results provide essential insights for decision-makers designing public policies for air quality.
Cet article présente une analyse de l’impact sur la qualité de l’air des mesures de confinement généralisées à toute l’Europe pendant près de deux mois au printemps 2020, pour faire face à la crise sanitaire de la Covid-19. Ces mesures ont abouti à une réduction drastique et inédite des émissions d’oxydes d’azote, principalement émis par le trafic routier. De nombreuses études ont été menées par plusieurs équipes européennes avec le même objectif, mais les méthodes d’analyse peuvent différer. Dans le cas présent, deux approches basées sur la mise en œuvre du modèle de chimie-Transport CHIMERE sont appliquées à l’échelle de la France et de l’Europe. L’une repose sur l’exploitation de simulations de la qualité de l’air dans lesquelles les données de mesures des réseaux de surveillance in situ sont assimilées pour coller au mieux à l’observation. L’autre interprète des scénarios de réduction d’émissions représentatifs des mesures de confinement. Les avantages et inconvénients de chacune sont commentés. Elles aboutissent cependant à des conclusions cohérentes entre elles, et avec la plupart des études recensées sur le sujet : le confinement fut logiquement à l’origine d’une forte baisse des concentrations de dioxyde d’azote (jusqu’à 60 %) dans toutes les grandes villes européennes et ces travaux permettent d’appréhender une limite supérieure de ces niveaux qu’il sera difficile d’abaisser. En revanche, les niveaux de particules influencés par d’autres sources que le trafic routier et par des phénomènes physico-chimiques complexes ont diminué dans une moindre mesure et selon une dynamique différente, l’effet du confinement ayant été ressenti avec quelques jours de décalage. Ces résultats constituent une source de réflexion essentielle pour les décideurs en charge de la définition de politiques publiques pour la qualité de l’air.
Not file

Dates and versions

ineris-03310889 , version 1 (30-07-2021)

Identifiers

Cite

Laurence Rouïl, Augustin Colette. Quels effets du confinement sur la qualité de l’air : retour sur le printemps 2020. Environnement, Risques & Santé, 2021, 20 (3), pp.308-316. ⟨10.1684/ers.2021.1561⟩. ⟨ineris-03310889⟩

Collections

INERIS
31 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More